Le Climat Russe

Climat Russe : Caractéristiques générales


La Russie est un pays au climat relativement froid. Son territoire est situé dans quatre zones climatiques : l'arctique, le subarctique, le tempéré et le subtropical. Les ceintures arctique et subarctique comprennent les mers de l'océan Arctique, les îles arctiques et la marge continentale nord du pays. La majeure partie du territoire est située dans la zone tempérée, tandis qu'une petite partie de la côte de la mer Noire du Caucase et la côte sud de la Crimée se trouvent dans la zone subtropicale. Le climat se forme sous l'influence de l'air arctique, tempéré (polaire) et tropical. La grande longueur de la Russie du nord au sud détermine de grandes différences dans les valeurs du rayonnement solaire entrant et sortant. En fonction de la latitude géographique, la somme des radiations solaires arrivant à la surface de la Terre au cours d'une année varie de 2400 MJ/m2 au nord (à certains endroits, par exemple sur les îles de l'océan Arctique) à 4800 MJ/m2 sur les basses terres de la Caspienne et la côte de la mer Noire du Caucase. Pendant la saison froide, dans la majeure partie du pays, le rayonnement diffusé dépasse légèrement le rayonnement direct ou lui est approximativement égal. Pendant la saison chaude, le rayonnement direct prévaut partout (l'exception est l'Arctique, où, en raison de la couverture nuageuse importante mais peu dense, le rayonnement diffus prévaut en été). Le bilan radiatif annuel est positif sur l'ensemble du territoire, variant de 2100 MJ/m2 dans le sud à des valeurs proches de zéro dans le centre de l'Arctique (400 MJ/m2 sur la marge continentale nord). Des changements significatifs dans la distribution latitudinale du rayonnement solaire sont associés à la nébulosité. Les plus grands écarts du rayonnement total sont observés à l'ouest et au nord-ouest du territoire européen, où le rôle de la nébulosité est important tout au long de l'année, et en Extrême-Orient en été, lorsque la nébulosité augmente en raison de l'influence des masses d'air marin. Ses valeurs maximales sont observées en mai-juin lorsque la hauteur du soleil est la plus élevée, que le jour est long et que la nébulosité est faible. Les valeurs les plus faibles sont enregistrées en hiver, lorsque la hauteur du soleil est la plus faible, que la durée du jour est courte et que la nébulosité est importante.

Presque partout, le climat est continental. Le degré de continentalité augmente sensiblement d'ouest en est (du nord au sud en Sibérie occidentale) à mesure que l'influence de l'océan Atlantique s'affaiblit. L'air continental des latitudes tempérées se forme dans la majeure partie du pays et constitue la masse d'air dominante tout au long de l'année. La ceinture arctique est constamment dominée par des masses d'air arctique, tandis que dans la ceinture subarctique, l'air de latitude modérée domine en hiver et l'air arctique en été. L'activité cyclonique (voir Cyclone) se développe sur le front arctique (sépare l'air arctique de l'air tempéré) et sur le front polaire (sépare les masses d'air tempéré et tropical). La majeure partie du territoire est caractérisée par la prédominance du transport latitudinal des masses d'air - d'ouest en est, mais en hiver avec une composante méridionale marquée, et en été - avec une composante septentrionale. Les cyclones apportent les principales précipitations. En hiver, l'air continental est considérablement refroidi, ce qui est facilité par les faibles quantités de rayonnement solaire et la couverture neigeuse, qui occupe la majeure partie du territoire. Le refroidissement est particulièrement fort en Sibérie orientale, où l'on trouve en hiver une vaste zone de haute pression atmosphérique - anticyclone sibérien (anticyclone asiatique) avec un temps clair et sec. En été, l'air y est très chaud en raison de la longue durée d'ensoleillement et de la faible nébulosité. Le climat de la Sibérie orientale est nettement continental. En été, sur le territoire européen, l'air est particulièrement chaud dans la zone de la steppe (les basses terres de la Volga et de la Caspienne). Ici, des conditions favorables sont créées pour sa transformation en subtropicale sèche, et des vents secs fréquents et parfois des tempêtes de poussière y sont liés. La partie européenne de la Russie est sous l'influence de l'océan Atlantique toute l'année et c'est pourquoi le climat y est modérément continental, l'écart de température annuel ne dépassant pas 30-35°С. En été, l'air marin est déjà partiellement transformé en air continental. En hiver, il pénètre plus loin vers l'est, car la forte nébulosité et l'absence de couverture neigeuse stable sur les rives de la mer Baltique ralentissent son refroidissement et sa transformation. En se déplaçant vers l'est, les amplitudes thermiques annuelles augmentent : en Sibérie occidentale - jusqu'à 40-45 °C, en Sibérie orientale - jusqu'à 65 °C (les plus élevées de l'hémisphère nord), la quantité de précipitations diminue. Sur la côte de la mer d'Okhotsk, l'amplitude annuelle diminue à nouveau à 30-35 °C, et dans la région de Vladivostok à 28-30 °C, la quantité de précipitations augmente. Le climat de l'Extrême-Orient se forme sous l'influence de la circulation des moussons. Une mousson d'hiver vient du nord et du nord-ouest et produit un temps froid et sec. La mousson d'été apporte de l'air marin humide en provenance de l'océan Pacifique, au sud et au sud-est. En Russie, les masses d'air froid arctique envahissent souvent le pays, en particulier dans les parties orientales de la partie européenne de la Russie et dans les pays de l'Europe de l'Est. 

En hiver, la quasi-totalité du territoire est sous l'influence d'une pression atmosphérique accrue. Une pression réduite n'est créée que dans le nord-ouest du territoire européen et sur le Kamtchatka, où la fréquence de passage des cyclones est élevée. À cette époque de l'année, sur presque tout le territoire européen, ce sont les vents d'ouest et de sud-ouest qui dominent, en Sibérie occidentale - sud-ouest et sud, en Sibérie orientale - faible nord-est (dans la partie nord), sud et sud-ouest (dans la partie sud). En été, la pression atmosphérique est généralement basse, avec des vents dominants de nord-ouest sur le territoire européen et en Sibérie occidentale et des vents de nord et de nord-est en Sibérie orientale. Sur les côtes de la mer du Japon et de la mer d'Okhotsk, à Priamurie, sur Sakhaline et au Kamchatka, les vents de mousson sont prononcés (pendant les saisons froides, la direction dominante est de la terre vers la mer, pendant les saisons chaudes - de la mer vers la terre). Les vents les plus forts (jusqu'à 10-15 m/s) sont enregistrés dans les zones intérieures pendant les saisons de transition, et sur les côtes - en hiver. En été, elles sont plus faibles (2-5 m/s). Plus on s'éloigne de la côte, plus la vitesse du vent diminue.

Température de l'air. Le mois le plus froid de l'année en Russie continentale est le mois de janvier, tandis qu'au bord de la mer, c'est le mois de février. Les températures les plus basses se trouvent en Sibérie orientale, dans la région d'Oymyakon et de Verkhoyansk, la température mensuelle moyenne en janvier est de -50°C, la minimale de -68°C. Depuis ce pôle froid de l'Eurasie, la température s'élève très fortement jusqu'aux rivages des mers. La température moyenne en janvier sur la côte de la mer de Béring et de la mer d'Okhotsk passe à -22°C, dans le sud du Kamchatka - à -10°C, dans la région de Vladivostok - à -14°C. Dans le sud de la Sibérie, la température moyenne en janvier est de -14 à -16°C. Le mois le plus froid en Europe se situe dans le nord-est (bassin de la rivière Pechora), avec des températures moyennes en janvier de -18 à -20°C, dans le centre et dans le nord-ouest -10 à -12°C, dans le sud de la région de la Volga -4 à -6°C. A partir de février (sur la côte maritime à partir de mars), la température augmente et croît jusqu'en juillet ou août. Juillet est le mois le plus chaud de toute la région. Le mois le plus frais se situe sur les côtes des mers arctiques. Dans le centre de la partie européenne et en Sibérie occidentale et orientale, les températures moyennes en juillet sont de 15-20°C, dans la basse Volga jusqu'à 25°C, en Extrême-Orient de 12-16°C. La durée de la période sans gel varie de 45-60 jours dans la toundra à 270 jours dans la région de Sochi. Les gelées de printemps et d'automne causent de gros dégâts à l'agriculture, car la quasi-totalité du territoire russe appartient à la zone d'agriculture à risque. Les gelées les plus précoces se terminent au printemps sur la côte de la mer Noire du Caucase, fin février ou début mars, tandis que sur la péninsule de Yamal et sur la péninsule de Taimyr, elles ne se terminent que fin juin ou début juillet. Les dernières gelées d'automne se produisent sur la côte de la mer Noire du Caucase, fin novembre - début décembre.

L'humidité relative est distribuée en fonction de la température de l'air, et ses valeurs augmentent lorsque la température diminue. L'humidité relative la plus élevée se trouve dans la toundra (70%) et la zone forestière (50-60%), la plus faible - dans la zone de steppe (40-50% ; dans le sud-est du territoire européen dans les steppes sèches à 30-40%).

Caractéristiques Nuageuses.

La nébulosité la plus élevée, à l'exception de la Sibérie orientale et de la région de l'Amour, se situe en novembre-février, la plus faible en juillet-août, mais sur la côte des mers arctiques, en Sibérie orientale et surtout en Extrême-Orient, elle est élevée en été.

Précipitations.

La plus grande quantité de précipitations tombe sur la côte de la mer Noire du Caucase (plus de 1600 mm par an). Dans la partie européenne du territoire, les précipitations annuelles varient de 650-800 mm dans la zone forestière à 200-250 mm au niveau de la basse Volga. Les précipitations sont faibles dans la toundra (300-400 mm par an) et dans la zone de steppe (350-400 mm). Les précipitations annuelles atteignent 500 mm en Sibérie occidentale, 350-400 mm dans la région du Baïkal et 700-800 mm en Extrême-Orient. Les précipitations qui tombent à la surface de la Terre ne sont pas entièrement utilisées par le sol et les plantes, une partie s'échappe ou s'évapore, de sorte qu'une caractéristique plus objective est l'humidité du territoire. La toundra, la zone forestière et une petite zone subtropicale près de Sochi sont excessivement humidifiées. Les forêts-steppes sont la zone d'humidité instable, les steppes et les semi-déserts (principalement le cours inférieur de la Volga et la région du Caucase du Nord) sont insuffisamment humidifiés. Pendant la saison chaude, les précipitations prennent parfois la forme de grêle, que l'on observe presque partout, mais qui est particulièrement intense dans le Caucase du Nord. Pendant la saison froide, la neige tombe sur la majeure partie du territoire. Les précipitations sous forme de neige représentent 40 à 50% de la somme annuelle dans le nord, et 15 à 20% dans le sud. La neige forme une couverture stable dans la plupart des régions. La plus grande hauteur de la couverture neigeuse est enregistrée sur le versant occidental de l'Oural du Nord et ses contreforts occidentaux (jusqu'à 90-100 cm), dans les zones septentrionales de la Sibérie occidentale (80-90 cm), sur le versant occidental de l'Altaï et à la jonction du Sayan oriental et du Sayan occidental (jusqu'à 200 cm), au Kamchatka et à Sakhaline (80-110 cm et plus). Dans la région du Caucase du Nord, la couche de neige a une hauteur de 10 à 20 cm. Il y a également peu de neige dans la partie steppique de la Transbaïkalie. En moyenne, la neige s'accumule pendant plus de 4 mois par an dans les régions centrales, tandis que dans le nord et le nord de l'Europe, la neige s'accumule. 

Zones climatiques de l'Arctique


Cette zone est caractérisée par de longues périodes de jours polaires et de nuits polaires. L'air arctique prévaut tout au long de l'année, à l'exception de la côte de la mer de Barents et de la partie sud-ouest de la mer de Kara, où l'air arctique ne pénètre qu'en été. Elle se distingue par des températures basses et une faible teneur en humidité. De grandes variations annuelles de température et de faibles variations quotidiennes de la température de l'air sont typiques. Les précipitations annuelles ne sont pas élevées. Les conditions climatiques changent d'ouest en est, avec des différences de température principalement en hiver. En été, la fonte de grandes masses de glace et un temps généralement nuageux (fréquence de couverture nuageuse pouvant atteindre 80 %) atténuent les différences de température, car une plus grande humidité de l'air et les nuages augmentent la proportion du rayonnement thermique entrant sur la Terre.

En hiver, la zone des mers de Barents et de Kara est la plus chaude de l'Arctique russe en raison du passage fréquent de cyclones qui transportent de l'air chaud de l'Atlantique vers l'est et le nord-est, et de l'influence des eaux chaudes du courant Nordcap. La température moyenne en janvier et février dans le sud-ouest de la mer de Barents était de -6°C (presque la même à Belgorod), sur les côtes occidentales de Novaya Zemlya il ne faisait pas plus froid que sur la Volga moyenne (-12 à -14°C). La température moyenne dans la partie occidentale de la mer de Kara est de -20°C en janvier et février, dans la partie orientale - jusqu'à -30°C. Des vents forts, des tempêtes de neige, une humidité relative élevée (70-80%) et des tempêtes fréquentes (pouvant parfois durer jusqu'à 10 jours) sont typiques. Dans la région de Novaya Zemlya, il y a jusqu'à 50-60 jours avec des vitesses de vent supérieures à 15-20 m/s. Les vents les plus forts (jusqu'à 40 m/sec, avec des rafales occasionnelles de plus de 60 m/sec) sont enregistrés pendant la bora, qui est typique des côtes de Novaya Zemlya. Le temps dans cette région est très changeant, avec des dégels occasionnels sur la Terre François-Joseph, pendant lesquels il peut pleuvoir. Le mois de mars est souvent le plus froid : l'activité cyclonique est affaiblie, et la consolidation des glaces contribue à la stabilité du temps anticyclonique (ensoleillé mais froid). Dans la mer de Barents et à Novaya Zemlya, on observe la plus grande quantité de précipitations de l'Arctique russe (environ 30 mm par mois) ; la couverture neigeuse est faible et inégale, en raison des vents forts. Les températures moyennes de l'air sont négatives au printemps et ne dépassent le zéro qu'en juin. Les étés sont frais : la température moyenne en juillet varie de 8°C dans la partie sud-ouest de la mer de Barents à 0°C sur la Terre François-Joseph et Severnaya Zemlya. La pluviométrie mensuelle moyenne est d'env. 30 mm. La vitesse du vent diminue fortement. Les températures moyennes quotidiennes diminuent jusqu'à devenir négatives dans la seconde moitié de septembre, mais il peut y avoir des dégels en octobre et novembre.

Zone de la mer de Laptev et de la mer de Sibérie orientale.

L'activité cyclonique s'affaiblit en hiver. Le temps devient plus stable et moins nuageux. Les températures moyennes en janvier et février sont proches de -30°C (les températures minimales sont inférieures à -50°C). Les inversions de température sont caractéristiques (épaisseur de la couche refroidie jusqu'à 1 km), une brume de neige peut se former dans la couche d'inversion. Les caractéristiques thermiques des vents sont bien définies dans les zones côtières - les vents du sud sont en moyenne 5-10°C plus froids que les vents du nord. Les vitesses moyennes du vent ne sont pas élevées, mais pendant les tempêtes de neige, elles peuvent dépasser 20 m/s. Une faible quantité de précipitations (environ 10 mm par mois) et l'absence de dégels entraînent la formation d'une couverture neigeuse de 30 à 50 cm de haut, qui est répartie de manière inégale en raison des irrégularités du terrain. La transition des températures moyennes journalières vers des valeurs positives se produit au début du mois de juillet. La couverture neigeuse est largement absente en été. Dans cette région, à l'exception de la partie nord de la péninsule de Taimyr, la température moyenne quotidienne de l'air est supérieure à 10°C pendant un mois. Les températures maximales sur le littoral sont de 25°C, et sur les îles de 20°C, mais les températures moyennes en été sont relativement basses en raison des vents dominants du nord (en juillet sur le littoral 5-7°C, sur les îles 2-3°C). La quantité de précipitations augmente en raison de l'intensification de l'activité cyclonique (plus de 50 % de la quantité annuelle tombe pendant la période estivale). Les précipitations mixtes - pluie et neige - ne sont pas rares. La transition de la température moyenne journalière vers des valeurs négatives se produit à la mi-août. 

Zone de la mer des Tchouktches.

En hiver, les vents du nord-est et du nord-est dominent, apportant de l'air froid arctique. La température moyenne en janvier (environ -25°C) est plus élevée que dans la zone de la mer de Laptev et de la mer de Sibérie orientale, mais plus basse que dans le secteur occidental, malgré le fait que la mer des Tchouktches soit située au sud de la mer de Barents. La fréquence des tempêtes augmente, la nébulosité et les précipitations augmentent (plus de 10 mm par mois). Les températures moyennes journalières atteignent des valeurs positives au début du mois de juillet. Les caractéristiques du climat océanique sont intensifiées en été. Les vents de sud-est provenant de la mer de Béring prédominent, et les températures de l'air en juillet (0-2°C) sont plus basses que dans la zone de la mer de Laptev et de la mer de Sibérie orientale, même si la mer des Tchouktches est située plus au sud. Certains jours, l'air chaud du continent pénètre ici, faisant monter la température à 20°C. La quantité de précipitations augmente jusqu'à 50 mm par mois. La température quotidienne moyenne tombe à des valeurs négatives 2 à 3 semaines plus tôt que dans la zone des mers de Barents et de Kara.

Partie européenne de la Russie
La majeure partie du territoire est située dans les zones subarctique et tempérée, et seules de petites zones de la côte de la mer Noire du Caucase et de la Crimée se trouvent dans la zone subtropicale. Une caractéristique importante du climat est l'influence fortement prononcée de l'océan Atlantique. Dans la partie européenne, le tempéré maritime (air atlantique humide) se transforme en air continental sec, et le climat change donc d'ouest en est plus rapidement que dans la partie asiatique.


L'été en Carélie.


La partie nord-ouest (la péninsule de Kola, la Carélie). En hiver, une activité cyclonique active est marquée sur le front arctique, les vents du sud et du sud-ouest prédominent, avec lesquels arrive de l'air relativement chaud. Les orages avec des températures allant jusqu'à 2°C ont été fréquents. À l'ouest de la côte de Mourmansk et au sud de la Carélie, la température moyenne en janvier est de -8 à -10°C, les incursions d'air arctique faisant descendre les températures jusqu'à -30°C. Les précipitations mensuelles moyennes sont d'environ. 30 mm. La couverture neigeuse reste environ 5 mois, s'accumulant jusqu'à 60-70 cm, et il y a beaucoup de givre et de glace. Les avalanches sont fréquentes dans les montagnes Khibiny. Le nombre de jours avec un temps nuageux atteint 70%. Vents forts (jusqu'à 20 m/sec) de force coup de vent le long de la côte. Les températures moyennes quotidiennes atteignent des niveaux positifs dans le nord à la fin mai et dans le sud au début mai. La couverture neigeuse a fondu au début du mois de juin dans le nord de la péninsule de Kola et dans la première moitié du mois de mai en Carélie. Les gelées tardives causent des dommages à l'agriculture. En été, il y a un jour polaire pendant presque 2 mois sur la côte de Mourmansk, tandis qu'en Carélie, il y a des nuits blanches. L'activité cyclonique ne faiblit pas et la nébulosité augmente. Les étés sont relativement frais, surtout sur les bords des mers et des grands lacs. Dans l'intérieur du pays, la température moyenne en juillet est de 14-16°C, sur la côte de Mourmansk, elle est d'environ 10°C. Les précipitations mensuelles moyennes s'élèvent à 70 mm. Le nombre de jours de précipitations peut atteindre 18 par mois. Les températures moyennes journalières descendent sous le point de congélation à la mi-octobre, mais les premières gelées apparaissent en août. La couverture neigeuse est établie sur la péninsule de Kola à la mi-octobre et en Carélie à la fin octobre. 

La partie nord-est (Oblast d'Arkhangelsk, République de Komi) se distingue de la partie nord-ouest par un climat plus continental, qui se manifeste par des températures de l'air plus basses en hiver et une augmentation rapide du nord au sud en été. Dans cette région, l'hiver est le plus froid de la partie européenne. La température moyenne en janvier varie de -10°C à l'ouest à -20°C à l'est (minimum -50°C). La quantité moyenne mensuelle de précipitations dans le nord est d'environ 1,5 million d'euros. 15 mm dans le nord, 20-25 mm dans les régions intérieures et 30 mm dans les contreforts des montagnes de l'Oural. L'épaisseur de la neige à l'intérieur des terres peut atteindre 70 cm, voire 100 cm par endroits à la fin de l'hiver, ce qui en fait l'une des régions les plus enneigées de Russie. La durée de l'accumulation de neige dans la partie nord-est dépasse 7 mois. La vitesse du vent en hiver est considérable, surtout dans la toundra (jusqu'à 7-10 m/sec). Les températures moyennes diurnes dans les régions septentrionales atteignent des niveaux positifs dans la deuxième moitié du mois de mai, tandis que dans les régions centrales, la température tombe au niveau positif à la fin du mois d'avril. La couverture neigeuse a fondu en juin. Fin mai et dans la première moitié de l'été, des gelées se produisent souvent, causées par l'intrusion d'air arctique provenant de la mer de Kara, encore couverte de glace en juin. L'air froid entrant se réchauffe rapidement sur le continent, la température moyenne en juillet est de 13-14°C, et de 16-18°C dans les régions méridionales de la République de Komi. Certaines années (lorsque de l'air continental chaud envahit le territoire), la température maximale peut atteindre 30-35°C. Les périodes prolongées de temps chaud augmentent le risque de feux de forêt. Les précipitations mensuelles moyennes sont d'environ 70 mm (environ 50 mm dans la toundra). Les précipitations sont principalement frontales - prolongées, mais faibles. L'humidité relative est plutôt élevée (jusqu'à 65-70 % pendant la journée). L'humidité excessive est un trait caractéristique du climat de cette région. La température quotidienne moyenne descend en dessous de zéro presque un mois plus tôt que dans la péninsule de Kola. La couverture neigeuse est établie au début du mois d'octobre.

 


L'automne à Moscou.


Les régions centrales (Moscou, Briansk, Vladimir, Ivanovo, Tver, Kaluga, Kostroma, Orel, Ryazan, Smolensk, Tula, Yaroslavl) sont caractérisées par un hiver modérément froid et un été modérément chaud. Par rapport au nord de la partie européenne, la période chaude y est plus longue de 1 à 2 mois. En hiver, la température moyenne en janvier est de -9 à -11°C. Des cyclones méridionaux (en provenance de la mer Noire) peuvent pénétrer dans cette région, et ils sont associés à de forts dégels - parfois la température moyenne journalière peut augmenter jusqu'à 5 °C. En raison de l'activité cyclonique intense, un temps nuageux prévaut sur les fronts arctique et polaire (fréquence d'occurrence jusqu'à 80%). À l'arrière des cyclones, l'air froid arctique pénètre dans la zone et provoque une chute de température. Lorsque des anticyclones hivernaux se forment, la température de l'air peut descendre jusqu'à -40 °C. Les précipitations mensuelles moyennes sont d'environ 1,5 million d'euros. 40 mm, mais ils ne forment pas une épaisse couche de neige en raison des dégels fréquents. La hauteur de la couverture neigeuse dans la région de Moscou est d'environ 1,5 mètre. 50 cm de couverture neigeuse, la durée de l'accumulation environ. 4 mois. Les températures moyennes journalières deviennent positives à la fin du mois de mars. La couverture neigeuse fond dans la première moitié d'avril. L'air atlantique, apporté par les vents d'ouest pendant l'été, se réchauffe considérablement. La température moyenne en juillet est de 17-19°C (maximum 35°C), tandis que l'humidité relative pendant la journée est proche de 50-60%. Dans la moyenne saisonnière, nous n'avons qu'une vingtaine de jours avec des précipitations journalières moyennes de +2°C. En moyenne, nous n'avons qu'une vingtaine de jours avec une température quotidienne moyenne supérieure à 20°C. Le nombre de jours nuageux est d'environ 20 jours. Le nombre de jours nuageux est de ca. 50%. Les précipitations mensuelles moyennes sont importantes (90 à 100 mm) et plus fortes qu'en hiver. Certaines années, des anticyclones stables se forment, provoquant des périodes prolongées de temps chaud et sec, contribuant aux incendies de forêt et de tourbe. L'automne est plus chaud que le printemps. Les températures moyennes journalières dans la région de Moscou deviennent négatives à la fin du mois d'octobre. La couverture neigeuse s'établit dans la seconde moitié de novembre, mais reste instable jusqu'à la mi-décembre. La nébulosité augmente rapidement en octobre, et en novembre le nombre de jours couverts est de 80%. 

La partie orientale (région de la Volga moyenne, Tatarstan, Bachkirie, Pré-Urals moyens) se distingue des régions centrales par un climat plus continental. L'hiver est beaucoup plus froid. La température moyenne en janvier dans la partie inférieure de la rivière Kama est de -15°C, dans la partie supérieure -17°C. Dans les cours moyen et supérieur de la Kama, la température minimale peut atteindre -50 °C. Le nombre de jours où la température moyenne journalière est inférieure à -10°C augmente (Nizhny Novgorod - environ 60, Perm - environ 90). Les précipitations mensuelles moyennes sont de 30-40 mm. La couverture neigeuse est plus importante (70-90 cm), la durée d'accumulation de la neige augmente jusqu'à 6 mois dans l'Oural moyen. La température moyenne journalière devient positive fin mai-début juin. La couverture neigeuse a fondu presque 1/2 mois plus tard que dans les régions centrales. L'été est assez chaud, parfois brûlant. La température moyenne en juillet au Tatarstan est de 20°C, dans les zones méridionales de la région de la Moyenne Volga elle est de 22°C (maximum 40°C). Le nombre de jours avec une température moyenne journalière supérieure à 20°C augmente à 40, dans le sud - jusqu'à 50. Dans de rares cas, il peut y avoir des vagues de froid importantes, jusqu'à 3 °C la nuit. Les précipitations sont plus élevées qu'en hiver : le mois le plus pluvieux (juillet) dans la région de la Volga moyenne est de 60 mm, tandis qu'il est de 80 mm dans les contreforts de l'Oural. Dans la moyenne Volga, au Tatarstan et en Bachkirie, les précipitations sont considérablement plus faibles (15-30 mm) et la probabilité de sécheresse est élevée. La température moyenne journalière atteindra des valeurs négatives au début du mois d'octobre. La couverture neigeuse peut devenir ferme au début du mois de novembre.

La partie sud (le Caucase du Nord, la côte du Caucase sur la mer Noire et la péninsule de Crimée).

 

Les versants nord du Grand Caucase sont au vent par rapport aux fronts atmosphériques des cyclones atlantiques et méditerranéens. La partie occidentale de la région est caractérisée par des hivers plus doux que la partie orientale. La durée de la période avec des températures de l'air négatives est de 90-95 jours à l'est, de 60-65 jours à l'ouest et jusqu'à 130 jours dans les montagnes. Le climat du Caucase du Nord est modérément continental. Les hivers y sont froids en raison de la prédominance de l'air continental d'Europe de l'Est, et il peut y avoir des intrusions de courte durée d'air atlantique et arctique, entraînant des chutes de température jusqu'à -30°C. Les brouillards, la bruine et le verglas sont fréquents. Les phénomènes glaciaires sont particulièrement importants dans la région de Mineralnye Vody. La température moyenne en janvier dans la partie centrale de la zone de piémont est de -4 à -6 °C. Les minimums absolus peuvent atteindre -32°C (Essentuki), -35, -36°C (Nalchik). Dans la partie orientale de la zone de piémont (Daghestan), la température moyenne en janvier varie de -4 à 0 °C, le minimum absolu étant de -26 °C (Makhachkala). L'activité cyclonique devient plus faible dans les périodes plus froides, il y a donc moins de précipitations (20-30 mm par mois) et la couverture neigeuse est très légère (10-20 cm). Dans la partie plaine, la couverture neigeuse apparaît dans la deuxième décade de décembre, mais pendant l'hiver elle est fondue à plusieurs reprises lors des dégels. Certaines années, une couverture neigeuse stable peut ne pas être établie. Les températures moyennes journalières atteignent des niveaux positifs au début du mois d'avril. Les étés sont chauds et secs, notamment au Daghestan, où la température moyenne en juillet est de 20-25°C, avec un maximum absolu de 42°C. L'air sec vient souvent des déserts de la Caspienne, les précipitations sont donc rares (15-20 mm par mois en moyenne). Le nombre de jours nuageux en juillet en plaine peut atteindre 25%, en montagne jusqu'à 50%. Il y a 6 à 8 jours par mois avec des orages dans la plupart des parties du territoire. Il y a peu de jours de précipitations (15-20 mm par mois) dans la partie de la plaine, tandis que dans les montagnes la quantité de précipitations augmente à 40-50 mm. Les précipitations sont le plus souvent de nature torrentielle et sont souvent accompagnées de vents violents ; des coulées de boue et des inondations sont possibles sur les rivières de montagne. En mai et juin, on observe 1 à 2 jours de grêle dans la plaine de Kubano-Priazovskaya, jusqu'à 3 jours sur les pentes occidentales des hautes terres de Stavropol et jusqu'à 12 jours sur les pentes septentrionales du Grand Caucase à une altitude de 2000 mètres. La fréquence des sécheresses dans les zones de steppes est d'environ 1,5 million d'euros. 30%. Des sécheresses sévères sont observées 10 % des années à l'ouest et 15 % des années à l'est. À l'est, la fréquence des vents secs se transformant en tempêtes de poussière augmente. Transition de la température moyenne journalière vers des valeurs négatives en plaine - fin novembre - premiers jours de décembre, en montagne plus tôt. 

Des conditions climatiques particulières sont créées sur la côte de la mer Noire du Caucase, de Novorossiysk à Sochi, qui est proche de la Méditerranée. En hiver, la température moyenne en janvier est de 2 à 5 °C, mais dans la région de Novorossiysk, elle peut descendre jusqu'à -25 °C lorsque les masses d'air du nord envahissent la région. Pendant la période froide, il tombe 50 à 55 % de la quantité annuelle de précipitations (environ 300 mm par mois). Les étés sont chauds et secs, avec une température moyenne de 23-24°C en juillet. La période sans gel dans la région de Sochi est environ. 270 jours. Ces conditions climatiques sont créées ici par une mer Noire chaude, profonde et non gelée et par les montagnes, qui protègent la côte du nord. De puissantes incursions d'air froid dans la région de Novorossiysk créent une bora (vitesse du vent jusqu'à 40-60 m/s).

Sur la péninsule de Crimée, le climat est modérément continental dans les plaines, tandis que sur la côte sud, il est subtropical avec des caractéristiques méditerranéennes. Les plaines de Crimée reçoivent sans entrave les masses d'air de l'océan Atlantique, ainsi que l'air arctique du nord et l'air tropical du sud. La côte sud est protégée de l'incursion des masses d'air froid du nord par les montagnes de Crimée et est sous l'influence de la mer Noire. Les hivers sont courts et doux ; dans les montagnes, ils sont modérément froids. La température moyenne en janvier dans la partie plate est de -2 à 0 oÑ (un minimum absolu de -36,8 oÑ, colonie de Nizhnegorskiy) ; dans les contreforts du nord -1,5-(-2) oÑ, sur la crête principale yailas -4-(-5) oÑ, sur la côte sud 2-4 °Ñ. La couverture neigeuse atteint 1 m ou plus dans les parties supérieures des pentes montagneuses, tandis que dans les zones plates et les piémonts, elle ne survit qu'un mois environ lors des hivers enneigés. L'été est long et chaud, tandis que dans les montagnes, il fait modérément chaud. La température moyenne en juillet est de 23° C dans les plaines (maximum absolu de 40,7° C dans le village de Klepinino), 22° C sur les contreforts nord, 15-21° C sur les hauts plateaux de la crête principale (les températures nocturnes peuvent descendre à 0° C), 23,5-24° C sur la côte sud. La durée de la période sans gel est de 170-225 jours dans les plaines, de 150-240 jours sur les contreforts des montagnes de Crimée, de 150-180 jours sur la crête principale et de 230-260 jours sur la côte sud. La péninsule de Crimée dans son ensemble est caractérisée par une humidité insuffisante, les précipitations annuelles moyennes sont de 350-450 mm par an, dans la partie occidentale des contreforts des montagnes de Crimée et sur la côte sud - 500 à 600 mm, sur les yailas de la chaîne occidentale de la crête principale augmente à 1000-1500 mm. Les précipitations maximales dans les plaines et les piémonts tombent en juin - juillet, sur la côte sud et la chaîne occidentale des Yailas - en janvier - février. Les sécheresses sont fréquentes, la plus longue datant de 1947. 

La partie sud-est (Basse Volga, plaines caspiennes) est caractérisée par le climat le plus continental du territoire européen. Dans ces régions, au cours de l'année, des masses d'air provenant d'Asie peuvent arriver, ce qui fait baisser la température en hiver et l'humidité en été. L'hiver. La température moyenne en janvier à Saratov (-13°C) est la même qu'à Arkhangelsk, à Astrakhan (-6°C) - qu'à Saint-Pétersbourg. L'influence atténuante de la mer Caspienne n'a pratiquement aucun effet, car sa partie nord peu profonde gèle souvent. Les dégels sont rares ; en janvier sur la côte de la mer Caspienne - jusqu'à 5 jours. La température de l'air peut descendre jusqu'à -40°C, et jusqu'à -30°C sur la côte de la mer Caspienne. L'hiver dans la partie occidentale de la plaine de la Caspienne (la Terre noire et la steppe de Nogai) est beaucoup plus doux, grâce aux vents provenant de la partie centrale de la mer, libre de glace. La couverture neigeuse est généralement plus stable que dans le sud de la partie européenne, à l'exception de la partie occidentale des basses terres de la Caspienne. Les précipitations mensuelles moyennes sont d'environ 25 mm. L'épaisseur de la neige dans les régions du nord atteint 50 cm. La température moyenne journalière commence à être positive dans la seconde moitié du mois de mars. La couverture neigeuse fond au début du mois d'avril. Les vents secs du printemps proviennent généralement du sud du Kazakhstan, et les températures de l'air en avril peuvent atteindre 30°C. Parfois, des périodes de froid intense sont enregistrées, et des gelées nocturnes sont possibles dans la partie nord de la plaine pré-caspienne à la mi-mai. Les étés sont chauds et secs. L'arrêt de l'activité cyclonique fait que l'air tempéré se transforme en un subtropical continental. La température moyenne en juillet sur l'ensemble du territoire est de 23-25°C (maximum 40°C). Les précipitations mensuelles moyennes sont de 30 mm dans le nord et de 15 mm dans le sud. La fréquence des sécheresses est supérieure à 30%. Les vents secs sont fréquents dans le sud-est. La température diminue rapidement en automne. Les premières gelées nocturnes apparaissent dans les régions du nord au début du mois de septembre, tandis que dans le sud - au début du mois d'octobre. En octobre, il y a plusieurs jours avec des températures moyennes journalières négatives. Les températures moyennes en novembre sont négatives, sauf dans la partie sud des basses terres de la Caspienne. La température quotidienne moyenne est inférieure à zéro à la fin du mois d'octobre. La couverture neigeuse est établie dans le nord à la mi-novembre, dans le sud - à la mi-décembre.


L'hiver dans les hautes montagnes de l'Oural.


L'Oural ne constitue pas une région climatique distincte, car ce système montagneux se trouve dans trois zones climatiques : l'Oural polaire - dans les zones arctique et subarctique ; l'Oural du Nord, l'Oural moyen et l'Oural du Sud - dans la zone tempérée. Les versants occidentaux de l'Oural sont influencés par les processus qui se développent sur le territoire européen, tandis que les versants orientaux sont influencés par les processus qui se développent sur la Sibérie occidentale et le Kazakhstan. En hiver, le nord de l'Oural est souvent marqué par les cyclones du front arctique. Au sud, le rôle des cyclones provenant des mers Noire et Caspienne augmente. La température moyenne en janvier dans le nord de l'Oural est de -18 à -20°C, dans la partie centrale -16 et -17°C, dans le sud -15°C. Les températures les plus basses absolues vont de -45°C dans le sud à -55°C sur les pentes orientales de l'Oural du Nord. Les dégels sont rares dans le nord, et dans le sud de l'Oural, la température peut atteindre 8 °C. La quantité moyenne de précipitations mensuelles est de 30-40 mm. La couverture neigeuse est de 90-100 cm dans l'Oural septentrional et moyen, et ne dépasse pas 40 cm dans l'Oural méridional. La température moyenne journalière dans l'Oural du Nord se refroidit à la mi-mai et dans l'Oural du Sud - à la mi-avril. La couverture neigeuse fond dans la partie nord dans la première moitié de mai et dans la partie sud - en mars. En été, les cyclones de l'ouest et du nord-ouest prédominent, et la nébulosité augmente. La température moyenne en juillet varie de 10°C dans l'Oural du Nord à 20°C dans l'Oural du Sud. La température maximale absolue est de 35°C au nord et de 42°C au sud. Le froid revient souvent. La quantité moyenne de précipitations mensuelles est de 70-100 millimètres. Dans la plupart des régions de l'Oural, il n'y a de gelées qu'en juillet. L'automne est couvert et pluvieux, surtout dans la partie nord. La température moyenne journalière descend vers les valeurs négatives dans l'Oural du Nord à la mi-août, dans l'Oural moyen - à la mi-septembre, dans l'Oural du Sud - à la fin septembre. La couverture neigeuse est établie dans la partie nord à la fin d'octobre, dans la partie sud - dans la première décennie de novembre.

Plaine de Sibérie occidentale, Altaï, monts Sayan


La plaine de Sibérie occidentale est située dans les ceintures arctique, subarctique et tempérée. Contrairement à la partie européenne, la continentalité du climat en Sibérie occidentale augmente non pas d'ouest en est mais du nord au sud. Ceci est dû à la plus grande influence de l'Atlantique dans la partie nord de la plaine. En hiver, contrairement à la partie européenne, la nébulosité diminue, le nombre de jours nuageux en janvier est de 50-60%. Dans le nord, la température moyenne de janvier diminue d'ouest en est de -20 à -30°C, dans la partie centrale elle varie dans l'intervalle de -18 à -27°C, dans le sud de -18 à -20°C (idem dans la région d'Arkhangelsk). La température minimale de l'air peut atteindre -55 °C sur presque tout le territoire. Dans les zones centrales, pendant les intrusions d'air atlantique, il peut y avoir un réchauffement et un dégel brutaux. Les principales routes des cyclones atlantiques passent par les régions du nord, apportant une nébulosité et des chutes de neige considérables ; la hauteur de la couverture neigeuse (jusqu'à 90 cm) est légèrement supérieure à celle de la partie européenne à la même latitude, en raison de longues périodes d'accumulation de neige (environ 9 mois) et de l'absence de dégels. Dans la partie centrale, l'épaisseur de la neige est de 60-70 cm, dans la partie sud, elle est de 30-40 cm. Les précipitations mensuelles moyennes sont de 50 à 70 mm. Dans la partie nord de la zone de taïga, la température moyenne quotidienne devient positive à la fin du mois de mai, dans la partie sud - à la fin du mois d'avril. La couverture neigeuse fond en mai. L'augmentation de la température au printemps est fréquemment interrompue par des périodes de froid, et les gelées ne sont pas rares, même dans les régions du sud. En été, l'activité cyclonique prévaut sur toute la zone. Au nord, les cyclones se développent principalement sur le front arctique, dans les régions centrales et méridionales, ils proviennent du cours inférieur de la Volga, de la mer Caspienne et de la mer Noire. Dans la zone tempérée, la température moyenne en juillet est de 12-16°C au nord, de 15-18°C dans les zones centrales et de 19-20°C au sud. La quantité moyenne mensuelle de précipitations est de 40-50 mm dans la partie nord, 50-60 mm dans la partie centrale et 30-40 mm dans la partie sud. Les zones de steppe du sud pourraient recevoir de l'air très chaud en provenance d'Asie centrale, de Mongolie et de Chine, ce qui entraînerait une sécheresse. Les tempêtes de poussière sont fréquentes en raison de la grande superficie de terres labourées et de la faible couverture forestière. La température moyenne journalière descend en dessous de zéro dans la toundra dès la troisième décade de septembre, et dans les régions centrales à la mi-octobre. La couverture neigeuse s'installe rapidement.

La zone montagneuse de l'Altaï et des monts Sayan est située au sud-est de la Sibérie occidentale, presque au centre de l'Asie. Cette région ne subit l'influence de l'océan Atlantique que dans les montagnes. Le climat est nettement continental. La répartition des températures dépend de l'altitude de la zone et de la forme de son relief. En hiver, l'air froid de la Sibérie orientale, qui se caractérise par des inversions de température, domine. Par conséquent, la température de l'air dans la ceinture moyenne (altitude d'environ 1000 m) peut être plus élevée que dans les plaines adjacentes. La température moyenne en janvier va de -16, -18 °С dans les zones de piémont de l'Altaï et du creux de Minusinsk à -34 °С dans le creux de Tuva. En raison du refroidissement dans les dépressions, la température peut descendre en dessous de -50 °C. Sur les versants ouest des crêtes, exposés au vent, il y a beaucoup de précipitations - en moyenne 30-40 mm par mois. De grandes accumulations de neige (jusqu'à 2 m) se forment en hiver. Dans les dépressions fermées avec une faible couverture neigeuse, le sol gèle jusqu'à une profondeur de 150-200 cm. L'activité cyclonique s'intensifie en été, les cyclones venant principalement de l'ouest et du sud-ouest. Dans les contreforts des montagnes de l'Altaï et de Sayan, la température moyenne en juillet est de 16-18°C, tombant à 14-16°C en altitude, tandis que des gelées nocturnes sont possibles dans les vallées fermées. Les précipitations pendant la période estivale représentent 35-50 % de la quantité annuelle et varient de 25 mm par mois (steppe de Chuyskaya) jusqu'à 100 mm par mois sur les versants ouest et nord-ouest. Dans l'ouest de l'Altaï, il y a jusqu'à 20 jours de pluie en juillet. Dans le bassin de Tuva, les étés sont chauds, parfois brûlants. La température moyenne en juillet est d'environ 20°C (maximum 40°C). 

 

Sibérie orientale


Le territoire est situé dans les zones arctiques, subarctiques et tempérées. La continentalité du climat est ici très nettement marquée. Par rapport aux autres régions situées à la même latitude dans l'hémisphère nord, elle connaît des hivers plus froids, des étés plus chauds et le moins de précipitations.

Baïkal et région du Baïkal.

Le climat du lac Baïkal et de ses zones côtières est moins rigoureux en raison de l'influence adoucissante du lac. La situation du Baïkal dans une région au climat fortement continental crée de grands contrastes de température entre le lac et le territoire adjacent. En hiver, la masse d'eau du Baïkal contribue à l'augmentation de la température. Le lac gèle dans sa partie nord à la fin du mois de décembre, tandis que dans sa partie sud, il gèle au début du mois de janvier. La différence de température au début de l'hiver entre le Baïkal et la région environnante est de 10-15°C en moyenne. La température sur le Baïkal peut descendre à -40°C dans la seconde moitié de l'hiver. L'invasion d'air froid au-dessus du lac provoque souvent des brouillards, particulièrement intenses dans les eaux d'amont de l'Angara, où l'eau ne gèle pas pendant une période particulièrement longue. Des vents forts sont souvent observés au Baïkal, surtout dans la première moitié de l'hiver, lorsque le lac n'est pas recouvert de glace. Des vents violents de nord-ouest sarma (vitesse moyenne de 25-30 m/sec, certaines rafales dépassant les 50 m/sec) sont typiques de la région de l'île Olkhon. Les précipitations dans la région du Baïkal et sur le Baïkal sont faibles (50-60 mm par mois), sauf sur les versants nord-ouest de la chaîne Khamar-Daban, où d'importantes réserves de neige sont accumulées. La température augmente lentement au printemps en raison de l'effet de refroidissement du lac, qui ne devient libre de glace qu'à la mi-mai. Le printemps au Baïkal est beaucoup plus froid que l'automne (la température moyenne en mai est inférieure de près de 5°C à celle de septembre). La température moyenne journalière devient positive au début du mois de juin. La couverture neigeuse fond en mai. L'été est chaud dans la région du Baïkal, tandis qu'il fait frais à Baïkal. Août est le mois le plus chaud, lorsque les eaux du lac se réchauffent, mais la température moyenne de l'air est basse (12-14°C). Les brumes se forment lorsque l'air continental chaud pénètre dans la surface froide du lac. Les précipitations maximales (pas plus de 25-30 mm) sur le Baïkal tombent en juin, lorsque la température de l'eau est encore assez basse. En été, l'influence du lac sur la région du Baïkal est faible, à l'exception d'une étroite bande côtière, et il fait plus chaud dans les régions éloignées que dans la plaine de Sibérie occidentale (par exemple, la température moyenne en juillet dans le cours supérieur du fleuve Lena est de 18-19°C). Les précipitations mensuelles moyennes dans la région du Baïkal sont très variables (de 60 à 100 mm) en raison de l'influence du relief. L'automne est chaud sur le lac. Les premières gelées sont observées fin septembre. La température moyenne quotidienne de l'air devient négative dans la partie centrale du Baïkal à la fin du mois d'octobre, soit presque trois semaines plus tard que dans la région du lac Baïkal. La couverture neigeuse a été établie en septembre.

La Yakoutie et Zabaikalye ont le climat le plus continental.

L'amplitude annuelle de la température de l'air atteint ici les valeurs les plus élevées du globe : de 50°C au sud à 60°C à la latitude du cercle polaire et jusqu'à 65°C au nord-est (à Verkhoyansk). Les précipitations sont très faibles (environ 200 mm par an), mais l'aridité du climat est atténuée par la courte durée de la période chaude, où l'évaporation est relativement élevée, l'absence de dégels en hiver et la présence de permafrost, qui fournit de l'humidité à la couche supérieure du sol en été. L'hiver. Comme les températures moyennes journalières dépassent rarement les -10°C à la mi-octobre, les régions intérieures sont plus froides que sur la côte de l'océan Arctique. Les températures les plus basses se trouvent dans les dépressions (la température moyenne en janvier est de -50°C). En Yakoutie (dans la région d'Oymyakon et de Verkhoyansk), il existe un pôle froid d'Eurasie (température minimale de l'air -68 °C). Dans des conditions de temps anticyclonique calme, des inversions de température d'une épaisseur pouvant atteindre 3 km se forment constamment. À Zabaikalye, sur lequel se trouve la partie centrale de l'anticyclone sibérien, on observe la plus forte récurrence de temps anticyclonique - faible nébulosité, faibles précipitations (10 mm par mois) ; la hauteur de la couverture neigeuse est de 10-15 cm. Au nord, l'activité cyclonique s'intensifie légèrement et les précipitations augmentent (jusqu'à 25 mm par mois). Dans le centre de la Yakoutie, la hauteur de la couverture neigeuse peut atteindre 20 cm, mais la durée de la couverture neigeuse est supérieure à 220 jours. Lors de fortes gelées, des brouillards "givrés" se forment souvent, principalement à proximité des agglomérations, où de nombreux noyaux de condensation entrent dans l'air à la suite de la combustion de combustibles. Dans ce cas, l'humidité de l'air est très faible. La transition de la température moyenne journalière vers des valeurs positives dans le sud de la Transbaïkalie se produit à la fin avril, dans le cours moyen de la rivière Lena - à la mi-mai, dans le nord-est de la Yakoutie - à la fin mai. La couverture neigeuse fond dans le sud en avril et dans le nord en mai. Au printemps, en liaison avec l'affaiblissement de l'anticyclone sibérien, un froid sec et des vents très forts (15-20 m/sec.) sont habituels pour Zabaikalye. Les étés sont chauds, avec souvent des journées chaudes avec des températures moyennes journalières supérieures à 20 °C (en Yakoutie centrale - c. 20