Reportage sur les steppes de la Russie nordique

 

TERRITOIRE DE KRASNOÏARSK


Centre administratif : Krasnoïarsk, fondé en 1628.

La région a été créée : le 7 décembre 1934.

Position géographique

Le territoire de Krasnoïarsk a des frontières avec la Iakoutie et la région d'Irkoutsk à l'est, avec les républiques de Touva et de Khakassie au sud et avec les régions de Kemerovo et de Tomsk, les zones autonomes de Khanty-Mansi et de Yamal-Nenets à l'ouest. Au nord, la région de Krasnoïarsk est baignée par deux mers de l'océan Arctique, la mer de Kara et la mer de Laptev.
Région de Krasnoïarsk

La principale rivière de la région est le Yenisei, tandis que l'Angara, la Mana, le Chulym, la Tunguska inférieure et Podkamennaya et d'autres rivières traversent la région. La région compte de nombreux lacs - 323 000 grands lacs et d'innombrables petits lacs. Les plus célèbres d'entre eux sont les lacs Bolshoye ("Vapeur"), Ingol, Uchum et Vivi.

La région est également célèbre pour ses réserves naturelles et ses parcs nationaux. "Les parcs Stolby, Shushensky, Tungussky et Ergaki accueillent chaque année des centaines de milliers de touristes du monde entier.

Le territoire de Krasnoïarsk couvre une superficie de 2 366 797 km2, avec une population de 2,9 millions d'habitants (2016). Avec les régions autonomes, elle est la deuxième entité constitutive de la Russie en termes de superficie et le plus grand des territoires. Elle occupe 13,86% du territoire de la Russie.

Caractéristiques climatiques

Le climat est nettement continental, avec de fortes variations de température. Sur le territoire de la région, il existe trois zones climatiques : tempérée, arctique et subarctique. Dans la partie centrale, les étés sont courts et chauds, les hivers sont longs et froids. Dans le sud de la région, le climat est plus chaud. Dans le nord, la température moyenne en janvier est de -36C, en juillet de +10C. Dans le sud, la température moyenne est de -18°C en janvier et de +20°C en juillet. La neige tombe au début du mois de novembre et reste jusqu'en mars.
Les précipitations annuelles moyennes sont de 316 mm, dont la plupart tombent en été, et de 600 à 1000 mm dans les contreforts des monts Sayan. Le manteau neigeux est recouvert de neige au début du mois de novembre et fond à la fin du mois de mars. Dans les monts Sayan orientaux et occidentaux, la couverture neigeuse reste toute l'année certaines années. Ici, la neige se trouve à une hauteur de 2400-2600 m, et dans les montagnes de Putorana, à une hauteur de 1000-1300 m.

Opportunités touristiques
Portail d'informations touristiques de la région de Krasnoïarsk

La réserve naturelle de Stolby est une carte de visite et un lieu d'attraction pour les touristes du monde entier. La principale attraction de la réserve sont les rochers, généralement appelés "piliers". Non seulement les rochers ont leur propre nom, mais aussi certaines des plus grosses pierres. Les plus célèbres sont : "Ded", "Plumes", "Eléphant" et "Takmak", que l'on peut voir de presque tous les quartiers de la ville. Il existe dans la réserve une zone ouverte au public et ce que l'on appelle les "piliers sauvages" - une zone située dans la profondeur de la réserve, où l'accès est restreint. En outre, dans les limites de la ville de Krasnoyarsk, il y a la crête Torgashin, qui commence par les rochers "Red Ridge" et "Arch" et se termine par le volcan éteint "Black Sopka".



À Krasnoïarsk, outre le traditionnel musée d'histoire locale, intéressant dans toutes les régions, il convient de visiter le musée du bateau à vapeur "Saint Nicholas", qui appartenait à l'industriel I.M. Sibiryakov et était considéré à l'époque comme le bateau le plus rapide sur le Ienisseï. Aujourd'hui, le navire conserve le salon et d'autres pièces. Des expositions sont régulièrement organisées sur le navire.


Un autre point de repère de Krasnoyarsk est la montagne Karaulnaya avec la chapelle de Paraskeva Pyatnitsa, qui peut être vue de n'importe quel coin de la ville. Juste en dessous de la chapelle se trouve un canon qui tire un coup à blanc à midi.


Les amoureux de la nature devraient visiter la réserve "Shushenskoe", située au sud de la région. Sa superficie est de 47 mille hectares. On trouve sur son territoire des plantes rares, dont des espèces spécialement protégées comme le bulbe de calypso, l'aspérule odorante et l'herbe à plumes. La faune comprend 290 espèces de vertébrés. Le fonds du musée est consacré à l'histoire et à l'ethnographie : objets de culture matérielle, expositions sur l'histoire de la paysannerie sibérienne. Il n'y a pas si longtemps, un complexe "New Village" a été ouvert aux visiteurs. 

Il se compose de six fermes recréées en préservant les styles culturels de la région d'Angara et du sud du kraï de Krasnoïarsk, chacune ayant sa propre exposition et son propre mythologème. En plus des maisons, des hangars et des granges nouvellement construits, les expositions contiennent des objets de valeur muséale. Les réalités de la vie rustique sont combinées avec succès aux commodités modernes. Le complexe est équipé de la télévision par câble, de la vidéosurveillance du périmètre et de systèmes de protection contre les incendies. Le silence et l'air pur créent des conditions favorables aux loisirs et au travail productif, loin de l'agitation de la grande ville.


Un autre endroit à visiter absolument est le parc national d'Ergaki. Située au sud de la région, dans le Sayan occidental, elle est très attractive pour les touristes en raison de son relief unique. Certains sommets ont des formes inhabituelles et ont leur propre nom : Parabole, Molodezhny, Zvezdny, Ptitsa, Dragon's Tooth, Zerkalny, etc. La superficie du parc est de 342 873 hectares. Plusieurs repères naturels sont devenus la marque de fabrique, par exemple, la crête rocheuse "Sleeping Sayan" (sa silhouette ressemble à celle d'un homme couché sur le dos), ou "Hanging Rock" - une grande pierre de granit, dont seule une petite partie repose sur le rocher en pente. "Ergaki" est également célèbre pour ses nombreux lacs, généralement d'origine glaciaire. Divers types de tourisme et de loisirs d'été et d'hiver sont développés ici, il y a des pistes de ski, des sentiers écologiques sont conçus et équipés, et plusieurs bases touristiques et maisons de repos offrent des services d'hébergement.


Branche de la Société géographique russe dans le district fédéral sibérien / Alexander Kupriyanov

La réserve naturelle d'État de Tungusky est l'une des plus récentes institutions de protection de la nature, de recherche et d'éducation environnementale. Sa superficie est de 296 562 ha, et bien sûr, le lieu le plus visité de tout le territoire est l'interfluve de Khushma et Kimchu, où la météorite de Tunguska est tombée en 1908. Des travaux scientifiques actifs visant à résoudre le mystère de la météorite sont toujours menés dans la région, mais malgré cela, les touristes sont autorisés à accéder à trois itinéraires écologiques, dont l'un suit le chemin du découvreur du lieu du crash de la météorite. Outre cet endroit, la réserve offre de nombreux sites intéressants : le cratère du volcan mésozoïque, les montagnes Lakura, la cascade du ruisseau Churgim. On peut atteindre le territoire de la réserve en hélicoptère, et le programme des parcours comprend du rafting sur les rivières. Visitez également le lac Vivi - c'est le centre géographique de la Russie, ce qui est confirmé par le service fédéral russe de géodésie et de cartographie.


La grotte Big Oreshnaya est la fierté non seulement de la région de Krasnoïarsk mais aussi de toute la Russie ! Cette grotte est la plus grande grotte de conglomérat de toute la planète ! La longueur totale des passages au 1er décembre 2001 est d'environ 47 km, l'amplitude est de 247 mètres et la profondeur est de -195 mètres. La grotte présente une structure en labyrinthe, avec des passages majoritairement inclinés et horizontaux sur différents niveaux. La plupart des passages et des grottes sont réunis en de grands systèmes qui peuvent être franchis sans cordes ni équipement SRT. Il est situé dans le district de Mansky, à 4 km à l'est du village d'Oreshnoye, sur le côté gauche de la vallée de Tayozhny Bajej.

La région compte de nombreuses curiosités préservées de l'histoire ancienne, par exemple, la grande Boyarskaya Pisanitsa, qui illustre la vie de la colonie scythe, la pierre de guerre de Kopensky, et le site paléontologique d'Achinsk abrite une exposition permanente : outils en plaques de pierre, "outils à encoches", grattoirs, os de mammouths, calendrier.

Attractions :

La réserve naturelle de Stolby
Parc national "Ergaki
Grotte Bolshaya Oreshnaya
Krasnoyarskaya HPP
Centrale hydroélectrique de Sayano-Shushenskaya
Réserve du musée historique et ethnographique de Shushenskoye
Shalobolinskaya Pisanitsa
Réserve de Tungussky
Réserve Taimyrsky
Plateau de Putorana
Lac Vivi
Réservoir de Krasnoyarskoye
Pour des informations plus détaillées sur la région, veuillez consulter les ressources Internet des autorités publiques des entités constitutives de la Fédération de Russie.

Agence régionale de tourisme de Krasnoïarsk

Chef : Yulia Verkhushina.

Adresse : 120 Lenina St.

Adresse postale : 110 Mira Avenue, Krasnoyarsk, 660009

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Bureau d'accueil :

Centre d'appels : (391) 297-13-49

Le Nord de la Russie fascine et intrigue parce que c'est un univers de froidure nordique qui rappelle les sabots de Michel Strogoff dans le roman d'aventures de Jules Vernes. 

 

Le Nord de la Russie est à priori hostile, même pour ceux qui n'y ont jamais mis les pieds. Pourtant, il regorge de ressources naturelles comme l'or ou le pétrole. les grandes compagnies minières l'ont bien compris puisqu'elles y investissent des milliards de dollars chaque année afin d'enrichir les oligarques russes qui eux vivent à Moscou ou Saint-Pétersbourg. En effet, les voitures Porsche roulent plus facilement sur la Place Rouge que dans la toundra gelée. 

Les femmes russes qui vivent dans ces  contrées lointaines ont la vie dure. Elles doivent travailler dans des conditions difficiles et c'est pourquoi les plus belles tentent leur chance pour aller travailler dans les grandes villes plus au sud : Saint-Pétersbourg, la ville fondée sur les eaux par l'empereur Pierre 1er. 

Les amateurs de littérature russe

Guerre et Paix, c'est le roman clef de la littérature russe. Tolstoï a écrit un chef d'oeuvre dont certains passages sont en langue française. Dès sa plus tendre enfance, un écolier français va débuter sa carrière littéraire par ce classique qui parle notamment des campagnes napoléoniennes en sol russe et de la terrible leçon que vont donner les cosaques russes de l'armée du général Koutouzof aux grognards français. Peu survivront au froid glacial de l'hiver de la retraite de Russie de l'empereur Napoléon 1er.  

Ceux qui dévorent ce roman en 4 actes tous plus passionnants les uns que les autres vont ensuite se précipiter sur l'oeuvre cinématographique de Serge Bondartchouk, qui transcende le livre avec un jeu d'acteurs russes exceptionnel. Là encore, soyez patients car vous devrez passer plus de 8 heures devant votre écran pour voir l'intégrale.

Pour les amateurs de psychologie à la russe, immanquablement vous allez croiser sur votre chemin le grand Dostoevsky dont l'oeuvre magistrale est probablement encore plus connue à l'étranger que dans son pays. Illustrant magnifiquement la beauté de la capitale nordique Saint-Pétersbourg, l'auteur de Crimes et Châtiments, sait admirablement décrire des personnages envoutants par la profondeur de leurs pensées et remords.

De fil en aiguille les amateurs de la Russie, découvrent les beautés slaves

Certains imaginent une femme slave comme une femme scandinave. Même si vous pouvez vous laisser surprendre par les similitudes (cheveux blonds, yeux bleus, teint de peau assez clair), les différences sont notoires et surtout sur le plan des valeurs familiales et du respect des traditions ancestrales. Le monde moderne change les hommes, les femmes et les enfants. Le changement fait peur. Contrairement à l'idée reçue, le changement n'est pas toujours à notre avantage. C'est pourquoi certains hommes sont littéralement fascinés par les femmes slaves et leurs valeurs comme la belle Anna qui explique qu'il n'y a pas de différences entre une femme russe et une femme ukrainienne.

 Liens utiles pour la rencontre amoureuse en Russie:

directory des agences gouvernementales

how to learn english in russia 

on est tous le hero d'une machine en russie

 projet ulule

dating in singapore : https://forum.singaporeexpats.com/memberlist.php?mode=viewprofile&u=275874

projet de financement : https://www.okpal.com/femmes-russes/

KWest : http://kedcorp.org/UserProfile/tabid/42/userId/44060/Default.aspx

trouvez-nous sur mappery : http://www.mappery.com/user.php?name=tony71

divephoto